Revue de presse

Publié le par Webmaster Ringuette Québec

Les succès s'accumulent pour Mélissa Lavergne

Les succès s'accumulent pour Mélissa Lavergne

La joueuse de ringuette nommée athlète nationale par excellence

Daniel LeBlanc par Daniel LeBlanc

Article mis en ligne le 3 mai 2007 à 14:42

 
Les succès s'accumulent pour Mélissa Lavergne «Je suis bien contente, en plus, je n'étais pas au courant qu'il y avait une bourse», a confié la Gatinoise Mélissa Lavergne après avoir été nommée athlète nationale par excellence au 22e Gala Méritas de Gatineau. En plus, la jeune fille vient tout juste, avec Équipe Québec, d'être couverte d'or aux Championnats canadiens de ringuette 2007.
 
S'intéressant beaucoup à la comptabilité, le domaine dans lequel elle évolue au Cégep, la sportive concède qu'elle vient probablement d'obtenir le meilleur résultat de sa carrière, puisqu'elle en était à sa dernière année avec le niveau cadette.

En compagnie de ses collègues d'Équipe Québec, au mois de février, Mélissa Lavergne a mis la main sur la médaille de bronze aux Jeux du Canada, qui se déroulaient à Whitehorse, au Yukon. Il s'agissait du premier podium de l'histoire pour la ringuette au Québec dans le cadre de ce championnat majeur.

L'athlète féminine a passé pratiquement tous ses week-ends dans la région de Montréal depuis l'automne et elle se dit heureuse qu'un sport comme la ringuette, qui est souvent à l'ombre, soit enfin reconnu.

Pour être sélectionnée au sein de l'Équipe Québec 2007, Mélissa Lavergne a dû travailler ardemment puisqu'elle a passé à travers d'un processus de sélection qui a duré environ deux ans et demi.

La Gatinoise s'est tout d'abord intéressée à ce sport parce qu'elle le considérait comme un loisir divertissant et c'était une occasion en or de socialiser, mais elle est vite devenue une mordue de ringuette. Au fil des années, ses performances au sein de ce sport sur glace l'ont amené entre autres aux Jeux du Québec 2003 ainsi qu'à trois championnats canadiens, en 2004, 2005 et 2006.
 

Publié dans J'aime la ringuette

Commenter cet article